L’ITE décryptée en 5 points pour vous

L’isolation thermique par l’extérieur (ITE) est un procédé efficace permettant d’optimiser les performances énergétiques d’un logement (appartement, maison, bâtiment…). Cependant, malgré tous les avantages qu’elle présente, l’ITE reste un principe étranger à beaucoup de citoyens français. Aussi bien ses principes que les différentes étapes et autorisations nécessaires à sa réalisation constituent encore des zones d’ombre.

Les principes de l’ITE

L’isolation thermique par l’extérieur ou ITE est un ensemble de méthodes qui permettent d’améliorer l’isolation de l’enveloppe extérieure d’une habitation. Elle permet de bénéficier de nombreux avantages aussi bien au niveau du confort que de l’esthétique. Il s’agit d’une solution efficace qui permet de limiter au maximum les variations de température entre deux milieux différents (l’intérieur et l’extérieur).

Ainsi, en été, la fraîcheur du logement est conservée, tandis qu’en hiver l’ITE conserve la chaleur de la maison. L’ITE peut être réalisée aussi bien sur les murs que sur le toit de l’habitation. Il s’agit là des zones les plus exposées à la déperdition de chaleur de la maison.

Il est aussi question d’utiliser la bonne technique d’isolation par l’extérieur afin d’atteindre des performances conformes aux exigences des dernières réglementations thermiques (RT 2020 et BBC). Il existe en effet trois techniques de pose à savoir la pose collée, la fixation mécanique et la pose calée-chevillée.

Peu importe la technique utilisée, l’objectif de l’isolation thermique par l’extérieur reste le même : optimiser les performances énergétiques du logement. Pour ce faire, elle intègre l’intégralité des composantes de la façade telles que le revêtement extérieur, l’isolation thermique, les balcons, les moulures, les menuiseries extérieures, etc.

Le principe de l’ITE consiste à appliquer une couche d’isolant ainsi que les diverses couches de matériaux sur la surface extérieure des murs ou de la toiture du logement. Ainsi, les ponts thermiques disparaissent et l’enveloppe thermique formée permet de renforcer le niveau de performance thermique. Cela permet de conserver les bonnes températures du logement, quelle que soit la saison.

Isolation thermique par l'extérieur

Les avantages de l’ITE

Opter pour l’isolation thermique par l’extérieur permet de bénéficier de nombreux avantages sur divers plans. Au niveau des performances acoustiques et thermiques, on distingue :

  • la satisfaction des exigences thermiques de la RT 2020 et des exigences des bâtiments basse consommation,
  • l’anticipation des évolutions de la réglementation thermique en répondant aux exigences des bâtiments passifs ou à bilan énergétique positif,
  • une protection efficace du logement contre les intempéries, la pollution extérieure et les risques de fissuration,
  • la suppression des ponts thermiques de liaisons planchers pour une amélioration des performances d’isolation thermique,
  • une excellente étanchéité à l’air,
  • une amélioration de l’isolation acoustique, etc.

En ce qui concerne la pérennité et l’esthétique du logement, on a :

  • une liberté architecturale pour rénover les façades grâce à une multitude d’aspects extérieurs esthétiques disponibles (matériaux, couleurs, textures…),
  • une maison embellie grâce au large éventail de revêtements et de finitions,
  • un patrimoine valorisé en cas de revente,
  • une bonne circulation de la vapeur d’eau de l’intérieur vers l’extérieur, ce qui permet d’éviter les phénomènes de condensation et l’apparition de moisissures, etc.

Pour ce qui est du confort et des économies d’énergie, l’isolation thermique par l’extérieur permet la réduction de la consommation des différentes installations ou équipements (climatisation, chauffage…). Aussi, elle favorise l’amélioration du niveau de confort à l’intérieur, en hiver comme en été, en maintenant une température constante par inertie thermique.

Une ITE bien faite permet également de diminuer l’émission de CO2 et des gaz à effet de serre du logement, ce qui contribue grandement à la protection de l’environnement. De plus, grâce au confort hygrométrique optimisé, vous pourrez profiter d’une ambiance intérieure plus saine.

Les principales étapes de la réalisation d’une ITE

Pour réaliser une isolation thermique par l’extérieur, il faut procéder étape par étape. La première consiste en la préparation du projet. Au cours de cette étape, vous devez faire appel à une entreprise spécialisée en rénovation énergétique qui fera un état des lieux. Ensuite, elle vous proposera les meilleures solutions pour réussir l’isolation extérieure de votre logement.

Les types d’isolants pouvant être utilisés vous seront présentés en fonction de la faisabilité des travaux. On distingue à cet effet le polystyrène expansé, la laine de roche et la fibre de bois. Chacun de ces isolants dispose d’un atout spécifique.

La seconde étape consiste à retirer tous les éléments fixés aux murs afin de les traiter au préalable. Il est en effet nécessaire de nettoyer et traiter la surface des murs avant de poser l’isolant. Un traitement antifongique sera aussi réalisé.

L’étape suivante consiste à poser les rails de départ en fonction de la nature du sol. Cette étape est assez déterminante puisque ces rails viennent soutenir le matériau et assurer une bonne isolation.

Vient ensuite l’étape de la fixation des plaques isolantes. Cela se fait d’abord par collage (en appliquant de la colle sur les plaques), puis par chevillage. Ces deux étapes permettent de garantir une tenue parfaite et solide de l’isolant. Pour consolider davantage l’isolant, on y ajoute une toile de fibre de verre marouflée entre deux couches d’un enduit spécial.

L’isolation extérieure sera alors solide, renforcée et plus durable. La pose du sous-enduit quant à lui permet de protéger les plaques isolantes ainsi que l’imperméabilité de la façade. Pour finir, il faut appliquer l’enduit de finition pour embellir les murs, ce qui donnera du cachet au logement.

avantages ITE

Les autorisations nécessaires pour faire une ITE

La réalisation des travaux d’isolation extérieure nécessite l’obtention de certaines autorisations. Dans certains cas, il est exigé d’effectuer au préalable une déclaration des travaux. Cette demande se fait généralement pour les travaux qui impliquent une modification extérieure du toit. Il en est de même pour les travaux créant entre 5 et 40 m² de surface de plancher supplémentaire.

Pour chaque solution d’ITE, il est nécessaire d’obtenir un agrément technique européen (ATE) et un document technique d’application (DTA). Cela permet aux entreprises en France de s’assurer pour l’ensemble des travaux réalisés.

Quelques conseils pour réussir une ITE

Pour réaliser une bonne ITE, il est important de soigner l’étanchéité à l’air en chassant les fuites d’air. Cela permet d’éviter les déperditions de chaleur importantes. Il faut également veiller à la qualité de la pose et s’assurer que l’isolant convient à la paroi du logement à isoler.

Chacun des matériaux possède en effet des caractéristiques spécifiques. N’hésitez pas à consulter un tableau comparatif ainsi que les indications du fabricant sur l’emballage du produit. Vous pouvez envisager une isolation phonique en complément pour bénéficier d’un meilleur confort. Dans ce cas, il faut identifier les types de bruits que l’on souhaite atténuer afin de déterminer la stratégie d’isolation à adopter.