Comment installer un détecteur de fumée ?

Avec la crise de l’énergie actuelle, vous êtes de plus en plus nombreux à vous tourner vers des solutions de chauffage alternatives, différentes des traditionnels chauffages électriques ou chaudières. Ce sont les cheminées et poêles à bois ou granulés qui sont plébiscités cet hiver pour des raisons économiques et écologiques. Mais, même si cette nouvelle source de chaleur parait idéale, elle n’est toutefois pas sans risque. Malgré les immenses progrès réalisés par ces modes de chauffage, il est fondamental d’accompagner ces installations de différents détecteurs de fumées et de Monoxyde de carbone.

Qu’est-ce qu’un détecteur de fumée ?

Rendu obligatoire par une loi de 2011 (et son décret d’application en 2015); le détecteur de fumée doit permettre d’alerter toutes les personnes d’une habitation en cas de présence d’une fumée suspecte, provenant en général d’un feu naissant (d’où son nom de détecteur incendie). Ces fumées peuvent être provoquées par de l’électroménager défaillant, mais aussi par une mauvaise utilisation d’un élément de chauffage type cheminée ou poêle.

Il est à noter que certains détecteurs de fumée font aussi fonction de détecteurs de monoxyde de carbone, gaz inodore et incolore, mais particulièrement dangereux si présent en grande quantité dans un espace clos. N’hésitez pas à consulter plusieurs sites spécialisés pour en savoir plus et choisir le bon appareil adapté à votre habitation.

Comment installer le détecteur de fumée ?

Un détecteur d’incendie est facile à installer. Mais ce petit outil doit être parfaitement placé pour veiller en permanence sur la sécurité des habitants de la maison. Puisque son rôle est de détecter la présence de fumée suspecte, il est naturel de le placer au plafond (les fumées comme l’air chaud montent naturellement); des pièces à surveiller, en les éloignant des sources naturelles de production comme les cheminées ou autres chauffages au bois. Si, pour des raisons techniques ou esthétiques, il n’est pas possible de placer les capteurs au plafond, veillez à les placer le plus haut possible sur les murs, tout en laissant un espace avec le plafond.

L’installation est particulièrement facile puisque ce type d’appareil ne demande pas d’alimentation électrique externe. Il suffit donc de choisir le bon emplacement puis de percer le plafond, à l’aide d’une mèche adaptée. Dans la majorité des cas, il faudra placer deux chevilles pour accueillir les visses et fixer correctement l’appareil (léger). Une fois le socle correctement vissé, la majorité des détecteurs du marché se clipsent ou se vissent sur leur base. Il suffit alors de tester la pile et le son émis pour clore ce petit bricolage. Avec les bons outils, cette installation ne devrait pas vous prendre plus de 10 minutes !

Combien de détecteurs installer ?

Si vous en avez la possibilité, il peut-être intéressant de placer un détecteur dans toutes les pièces habitables. Si vous optez pour un seul détecteur, placez le de façon centrale dans l’habitation. Si votre maison comporte plusieurs étages habitables (hors garages, caves et greniers); il est recommandé d’en placer au moins un par étage. Dans tous les cas, veillez à ce que l’alarme émise soit audible depuis toutes les chambres.

Les cas particuliers des cuisines et salles de bain.

Un détecteur de fumée classique ne doit pas être installé dans une cuisine, sauf si vous avez la possibilité de l’éloigner au maximum des appareils de cuisson. En effet, les fumées ou vapeur d’eau émises lors de la cuisson des éléments pourraient déclencher le dispositif sonore de façon inappropriée. A noter qu’il existe des détecteurs de fumées spéciaux pour les cuisines, répondant à des normes particulières. De même pour les salles de bain, ce type de détecteur ne peut pas être installé de façon efficace, puisque la vapeur d’eau déclencherait le dispositif à chaque douche ou bain.

Comment entretenir un détecteur de fumée ?

Ce type d’appareil ne demande pas un grand entretien. Veillez juste à ce que les capteurs ne soient pas obturés par de la poussière, ce qui pourrait altérer le bon fonctionnement. Et bien évidemment, contrôlez régulièrement l’état des piles ou batteries. Normalement, la plupart des détecteurs du marché émettent des alarmes lorsque le niveau des piles devient trop faible.

Si vous souhaitez comparer les modèles ou vous informer plus amplement sur les détecteurs de fumée, nous vous recommandons le dossier complet du magazine Que Choisir à lire ici.