Construire sa maison en respectant les étapes

Voila un titre et un sujet que nous aurions dû écrire beaucoup plus tôt, surtout en s’appelant Maison Conseils.
Mais voila, cela nous semblait tellement évident que nous avons oublié de traiter ce point crucial dans la construction de sa maison : ne pas brûler les étapes, rester patient et prendre le temps de bien faire les choses.
Cet investissement sur l’avenir est fondamental même s’il n’est pas une garantie de succès surtout si l’on se lance dans de l’auto-construction.

Construire ou faire construire.

Construire soi-même sa propre maison est effectivement un rêve partagé par de nombreux foyers. Mais soyons honnêtes, peu d’entre nous peuvent mener ce projet au bout, quand on voit l’ensemble des taches à prendre en compte.
Il est facile de comprendre la satisfaction personnelle de vivre en famille sous le toit que vous avez vous même réalisé. Dans le cadre d’une maison traditionnelle ( le cas des maisons en bois est particulier), cette auto-construction sera au prix de lourds efforts et sacrifices.
L’autre moyen de construire son habitat est bien évidement de confier ce travail à un constructeur de maisons individuelles qui saura apporter des réponses de professionnel aux différents problèmes que l’on rencontre toujours dans un tel chantier.
Là où le néophyte perdra du temps et de l’énergie, le constructeur professionnel apportera une expérience et un savoir faire apte à éviter ou solutionner les difficultés de chaque étapes de cette construction.
Mais justement, savez vous vraiment quelles sont des grandes étapes d’un telle construction ?

Les grandes étapes de la construction d’une maison individuelle

Bâtir une maison individuelle de A à Z demande des compétences dans énormément de domaines, sans doute trop pour un seul individu. Depuis les fondations jusqu’à l’installation, cette construction va faire appel à de multiples corps de métiers en fonction de chaque étape.

La préparation du dossier

Avant d’attaquer la phase de construction à proprement parlé, il y a une grande phase de préparation administrative. Partons du principe que vous avez déjà réglé le dossier de l’acquisition du terrain, et bien sûr mis en place le plan de financement de la construction, le gros dossier est la formalisation de vos souhaits à travers un plan d’architecte. Ce plan est fondamental dans la future construction, il déterminera aussi en partie les coûts, les différents artisans à faire intervenir etc.
Il sera l’un des éléments principaux de votre permis de construire ( en plus d’être dans les normes du plan local d’urbanisme et des règles en vigueur).

Certains constructeurs de maison peuvent proposer dans leurs contrats de construction des plans standards pour gagner du temps. C’est systématiquement le cas dans les maisons en préfabriqué ou maison en kit.
Dans le cas d’un projet sur-mesure, vous n’aurez pas d’autre choix que de prévoir l’assistance d’un architecte conseil.

La construction de la maison

Le terrain avant les travaux

Même si cela semble évidement, il faut bien sûr préparer le terrain qui va recevoir l’habitation. Il faut donc prévoir l’accès aux engins de chantier, donc aménager une entrée assez large, dégager la végétation gênante et faire un nivellement voir un terrassement si cela est nécessaire.
Cela consiste aussi à anticiper toute la partie alimentation en eau et électricité, mais aussi préparer l’assainissement de la maison, en se raccordant à un système collectif ou en prévoyant la mise en place d’une fosse si l’assainissement se fait de façon autonome.
Les fondations de la maison ne pourront raisonnablement commencer si ces différentes étapes n’ont pas été réalisées.

La mise hors sol

Une fois les fondations réalisées et la dalle coulée ( ou le plan installé dans le cas de maison en kit ou en bois sans dalle de prise au sol) l’étape la plus spectaculaire est la réalisation des murs. C’est bien souvent la concrétisation enfin visible de longs mois de préparation. Selon la taille de votre projet, cette étape peut être très rapide, du moins pour les murs porteurs de façade.
Il faut ensuite prévoir l’ensemble des mûrs intérieurs, délimitant les différents espaces de la maison. Là encore ce sont les murs porteurs qui sont réalisés les premiers, puis complété en intérieur comme en extérieur par les murs non porteurs.
Une fois cette étape réalisée, il est temps de couvrir l’ensemble

La pose de la toiture

Avoir un toit sur la tête ! L’expression dit clairement le besoin de tout individu. C’est en général la dernière « grosse » étape de la construction d’une maison. Poser le toit de l’habitation est là encore lié au projet. Selon que vous optiez pour un toit à pentes ou un toit plat, avec plus ou moins de décrochages ou en un seul tenant, la pose sera plus ou moins longue.
Le choix de la charpente est là encore un facteur important dans l’appel des différents corps de métier.
Il faut ensuite envisager le mode de couverture de cette toiture et son isolation.

La mise hors d’eau

Il est temps maintenant de finaliser la fermeture de votre future maison. En apportant les menuiseries, vous allez enfin isoler votre habitation et la fermer aux intempéries et visites. Cette partie est à anticiper car la pose des portes et fenêtres n’est pas difficile en soi, mais la disponibilité des éléments n’est pas toujours garantie, surtout pour du sur-mesure. Il est important là encore de faire appel à des professionnels dès le début du projet.

Les travaux intérieurs

Une fois la maison étanche, il est temps de travailler à l’intérieur. La pose des cloisons et isolation intérieure est le travail des différents maçons et plaquistes. Là encore le travail n’est pas forcément très long mais il demande parfois des temps de séchage et de préparation à ben prendre en considération dans le planning des différentes étapes de la construction.
Il est aussi important de coordonner le travail des différents intervenants avec celui des plombiers, électriciens, chauffagistes etc. Les travaux de plomberie, électricité et chauffage sont souvent la perte de temps principal, voir parfois les cas de désaccord les plus criants. L’ordre d’intervention devrait être celui-ci : tout d’abord le plombier qui vient raccorder toute la tuyauterie aux installations sanitaires à poser, l’électricien qui vient connecter l’ensemble des câbles aux différentes prises et appareils. Le chauffagiste interviendra ensuite en connectant le travail du plombier et/ou de l’électricien selon le mode de chauffage choisi.

Les finitions

Faites preuve de patience encore quelques semaines. Les finitions sont très importantes et doivent être réalisées dans les règles de l’art et si possible dans une maison vide !
Les finitions consistent à habiller les différents éléments de votre habitation à savoir les murs, les sols, le plafond, mais aussi l’installation des équipements intérieurs et extérieurs comme un éventuel escalier, une balustrade, des gardes corps, une terrasse, etc.

Les travaux de finitions les plus classiques sont donc les peintures ou pose de tapisserie aux murs, à faire avant la pose du sol, surtout si l’on choisi un plancher en bois ou stratifié. La pose du carrelage dans les pièces humides constitue un travail de finition qui a pu être anticipé après le passage du plombier.
C’est bien souvent sur cette partie finition que vous pouvez à nouveau intervenir facilement et ainsi économiser éventuellement quelques jours de travaux. Toutefois, il est recommandé de laisser faire cette « première couche » par des pros, afin d’avoir la meilleure base possible. Vous pourrez ensuite faire valoir vos talents de bricoleurs dans les années à venir.