Verrière en aluminium, tous nos conseils pour illuminer votre maison.

De plus en plus souvent utilisée dans les rénovations ou extensions de maison, la verrière apporte de la lumière tout en créant un nouvel espace clos. La tendance est aujourd’hui aux verrières légères et très lumineuses, avec un support de moins en moins présent. Découvrez ici tous les avantages des verrières en alu, matériau particulièrement prisé dans les différentes créations.

Pourquoi choisir l’alu pour une verrière ?

Le but d’une verrière est de permettre l’entrée de la lumière dans un espace clos. Elle doit pouvoir venir s’adapter à toutes les contraintes techniques et architecturales d’une maison, surtout dans le cadre de la rénovation dans l’ancien.

Les verrières en aluminium sont particulièrement adaptées à ce type de projet, en extension extérieure comme en séparation d’un espace intérieur. L’alu permet un véritable travail sur mesure tout en conservant une vraie “légèreté” de la structure et l’élégance qui en découle. Naturellement, la matière est facile à travailler et à contraindre pour respecter les besoins du projet. Malgré sa facilité d’utilisation, l’aluminium reste robuste et résistant dans le temps.
Pour un projet de verrière intérieure en alu, l’ensemble de ces atouts physiques et techniques permettent presque toutes les excentricités.

L’ensemble de ces atouts permettent aussi de s’adapter à différents types de vitres, en fonction du projet souhaité.

Malheureusement, l’aluminium n’a pas que des qualités. Le principal inconvénient à l’utilisation de l’aluminium dans une charpente de verrière tient à sa faible capacité thermique d’isolation. Dans les zones les plus sensibles, il faut alors palier à ce défaut par des techniques hybrides.
Dans certains rares cas, l’aluminium ne pourra pas offrir les garanties suffisantes pour supporter une verrière trop lourde. Mais cela reste extrêmement rare tant les nouvelles techniques de constructions peuvent supporter des poids de vitres importants.

Poser une verrière en alu

Comme évoqué plus haut, il existe plusieurs types de verrières.

Plébiscitées dans les projets d’architecture d’intérieur, les verrières intérieures peuvent être utilisées pour fermer une pièce et ainsi créer deux espaces sans pour autant ériger une cloison aveugle. Elles peuvent aussi ouvrir un espace et lui offrir une nouvelle lumière, provenant de l’autre pièce.

Dans les 2 cas, les méthodes de pose seront assez similaires. Il est important de parfaitement installer le châssis, pièce maitresse de votre nouvelle installation et de bien vérifier la pose des différentes vitres.

Il est possible d’acheter des kits préconstruits et donc de les installer soi-même. Cela demande un minimum de capacités et connaissance dans la maçonnerie, le bricolage et bien sûr, le travail de l’alu.

La pose d’une verrière externe (à ne pas confondre avec une véranda) doit être réalisée par un professionnel qualifié pour garantir la bonne réalisation du travail et la longévité de l’installation. Le professionnel vous fera bénéficier de sa garantie décennale et de ces tarifs remisés pour l’achat des matériaux dans le cadre d’un chantier avec pose.

Combien coûte une verrière ?

Comment souvent, le prix dépend du projet, de la surface à travailler et des matériaux choisis. Il est plus simple de donner une fourchette des prix pour une verrière intérieure plus ou moins standard comme le propose la menuiserie PREFAL.
La pose d’un produit sur mesure coûte environ 1000 € le mètre, incluant bien sûr l’ensemble du matériel. Ces produits seront parfaitement adaptés à votre projet et ajustés par les installateurs en cas de problème.