Un conseil éclairé pour réduire sa facture d’électricité.

Effet induit de la crise sanitaire actuelle, et du temps passé à la maison, les coûts liés aux consommations d’énergie est de plus en plus prégnant sur le budget d’un foyer.
D’autant que les tarifs des opérateurs historiques fournisseurs de gaz et d’électricité augmentent de façon régulière chaque année. Il existe actuellement des moyens de mettre vraiment en concurrence les fournisseurs et d’économiser une partie de ces dépenses.

Réduire un peu l’emprise des coûts d’électricité

On ne l’avait pas vraiment anticiper, mais le confinement de mars avril 2020, puis en novembre, les mesures de couvre feu sont autant de facteurs qui ont fait « flamber » les factures d’électricités en France. Tous à la maison, toutes lumières allumées, chauffage en marche, tout le monde connecté via le télétravail, la consommation de séries sur internet etc… et voila la facture d’électricité 2020 qui atteint des records.
Il n’y a pas si longtemps, les consommateurs étaient pieds et poings liés face a ces pratiques commerciales contestables. Mais depuis la libéralisation du domaine de l’énergie et l’arrivée de nouveaux opérateurs privés, les offres et les tarifs se sont multipliés, permettant à chacun de changer facilement de fournisseurs d’électricité.

Comparer pour mieux choisir

Puisqu’il y a pléthore d’offres et d’opérateurs, il y a aussi une surenchère marketing pour promettre la meilleure solution, la moins chère ou la plus adaptée à son logement, consommation, foyer… Bien difficile de comparer les offres sans faire appel à des sites spécialisés et indépendants comme ce Comparatif électricité qui analyse et retranscrit de façon simple toutes les offres du marché.

Comment comparer ?

EDF n’est donc plus la seule à pouvoir fournir de l’électricité chez vous. Total Direct Energie, Eni, Vattenfall, SoWee, Engie voir même Cdiscount…autant de nouvelles offres que le comparateur analyse selon les mêmes critères simples pour une vraie comparaison. Car bien évidement, le prix d’appel ne veut absolument plus rien dire dans ce secteur concurrentiel, où les coûts récurrents sont souvent plus rentables que l’offre d’installation mise en avant.

Le but est donc de comparer le gain réel du coût au kWh par rapport au tarif de base proposé par l’opérateur EDF. Mais cela n’est pas tout, pour bien comparer les offres, il faut être capable de vérifier les coûts des abonnements annuels, facturés en dehors de toute consommation.

Une comparaison personnalisée

Selon ce comparateur, il est important de personnaliser son étude concurrentielle en tenant compte d’éléments spécifiques à son logement.
Ainsi, la puissance de son compteur individuel ou la mise en place ou non de tarifs heures pleines/heures creuses vont influencer le choix final.
Il est aussi conseiller de vérifier des éléments simples comme la facilité de modifier son contrat, voire de le rompre. Il faut aussi contrôler que la durée de l’engagement n’influence pas le tarif proposé. Autre moyen de d’optimiser, le fait de grouper une facture d’électricité avec celle de gaz auprès d’un opérateur proposant les deux énergies.


Enfin, critères fondamental nous semble-t-il, la part d’énergie verte dans l’offre de l’opérateur est aussi contrôlée et comparée !

L’objectif est donc simple : utiliser un vrai comparateur indépendant pour pouvoir choisir son fournisseur d’électricité en choisissant vraiment le moins cher ( si c’est votre objectif bien sûr) mais avec l’ensemble des coûts annexes et options connus et maitrisés, pour éviter la mauvaise surprise d’un contrat trop vite signé.