Gérer son puits

Disposer d’une eau souterraine sur son terrain est une grande chance pour le propriétaire. La construction d’un puits s’impose alors pour accéder facilement à une eau potable et à disposition. Toutefois, il convient de suivre certaines règles et précautions pour sa construction et son entretien, mais aussi pour la protection et le traitement de l’eau.

Construire un puits dans son jardin : les règles de base

La construction d’un puits sur une propriété ne peut se faire sans la réalisation de certaines formalités administratives. Ainsi, le porteur de projet doit émettre une déclaration au niveau des exploitants des réseaux souterrains. En parallèle, une déclaration d’ouvrage sera déposée auprès des services communaux dans le mois qui précède le début des travaux. Les autorités vous demanderont aussi un extrait du plan cadastral.

Le choix du dispositif de pompage

La gestion optimale d’un puits repose en grande partie sur les qualités de la pompe immergée. Seulement, il n’est pas toujours évident de faire un choix parmi les dispositifs proposés sur le marché. Vous pourrez notamment opter pour un modèle de pompe de puits des marques DIVERTRON ou Pulsar.

Techniquement parlant, le choix d’une pompe submersible se fera en fonction du débit souhaité ainsi que de la hauteur manométrique. Autrement dit, une pompe qui peut fournir un débit de 10 000 litres/heure serait inadaptée à un puits ne fournissant que 2000 litres par heure. En outre, pour une installation destinée à une maison individuelle habitée par 4 à 5 personnes, un débit de trois mètres cubes par heure convient amplement.

Il convient également de déterminer les besoins en matière de pression. Attention, ce point s’avère primordial pour le bon fonctionnement du système de pompage. Vous devez également tenir compte de la puissance du moteur, de la hauteur totale de la machine ainsi que du nombre de turbines.

Nettoyer un puits

Pourquoi privilégier une pompe immergée ?

Face au foisonnement des offres en termes de pompes pour puits, nombreux misent sur les pompes immergées. Pourquoi ? Tout simplement pour éviter les nuisances sonores. Les vibrations et les sons émis par la pompe sont systématiquement atténués par l’eau. De plus, le moteur électrique ne risque pas de surchauffer ni de présenter des problèmes d’amorçage.

Sur le plan financier, la pompe immergée représente une solution très économique. Certes, le prix d’achat peut être cher, néanmoins, vous constaterez un retour sur investissement important au bout d’une année d’utilisation.

Gestion d’un puits : les entretiens à prévoir

Pour exploiter au mieux un puits, il est d’usage d’entretenir régulièrement la pompe. Cette dernière fera l’objet d’une vérification au moins une fois par an. Cela implique le remplacement des pièces défectueuses ou en mauvais état. Le technicien en profitera pour vérifier l’étanchéité des câbles électriques. Il testera aussi le bon fonctionnement des sondes de détection de niveaux ainsi que des clapets antiretour.

Sinon, il existe des pompes immergées qui ne requièrent aucun entretien particulier. L’appareil peut rester au fond du puits durant toute sa durée de vie. Il est tout de même recommandé d’y jeter un coup d’œil de temps en temps pour optimiser son bon fonctionnement. Quoi qu’il en soit, le puits doit être recouvert correctement pour que l’eau puisse rester propre.