Comment traiter une fosse septique ?

Avec le confinement que la France vient de connaître, la très grande majorité des maisons individuelles ont connu des travaux. En effet, avec 2 mois de temps disponible, rarement les français n’ont été aussi présents dans leur domicile ( ou maison secondaire selon les cas) . Du temps libre mis à profit pour faire les petits et grands travaux dont avait besoin le domicile.

Pour certains, ce fut même le moment de se lancer dans des ouvrages plus conséquents, mais encore fallait-il avoir prévu les matériaux nécessaires et l’outillage adéquate.

Mais rares furent les chantiers d’ampleur qui ont pu avancer, faute d’entreprises disponibles pendant cette période de fermeture totale. Depuis, les activités ont repris plus ou moins normalement leur cours, avec le traitement des chantiers en retard mais aussi la reprise des traitements récurrents dont certains ont été oubliés ou repoussés alors qu’ils sont indispensables pour une maison individuelle. Parmi eux, le traitement de la fosse septique fait parti des incontournables à reprendre au plus vite pour le bien être des occupants de la maison

Le principe de fonctionnement d’une fosse septique

En général, l’installation d’une fosse septique dans le chantier de la maison prend en compte les problématiques de traitement et vidange.

La fosse est un système d’assainissement non collectif et non raccordé à un réseau collectif, permettant de traiter les eaux domestiques d’un foyer dans une maison individuelle. La fosse est dimensionnée en fonction de la taille de la maison, du nombre de personne maximum ( en fonction des chambres) qu’elle peut recevoir et bien sûr en fonction de la nature du terrain où est implantée la maison.

Les eaux usées traitées sont les eaux des toilettes et ce que l’on appelle les « eaux grises » à savoir les évacuations provenant de la cuisine et salle de bains. La fosse va donc recevoir l’ensemble de ces eaux pour les assainir c’est à dire les traiter via différents procédés biochimiques, les filtrer puis les diffuser dans le sols, une fois purifiée, via des drains.

Ce système inclut donc des micro organismes vivants qui participent activement au traitement des eaux sales. C’est pour cette raison que le fait de jeter des produits chimiques dans ses conduits peut détruire ces micro organismes et endommager gravement le fonctionnement de la fosse. Pour cette raison, et pour des raisons mécaniques évidentes, une fosse septique s’entretient de façon régulière afin de garantir un traitement efficace.

Fosse septique, quand et comment l’entretenir ?

Selon le modèle installé dans une maison, la fréquence de l’entretien va varier avec des actions à prévoir tous les 6 mois, alors que d’autres opérations seront à programmer tous les ans ou deux années.

Parmi les conseils importants concernant le traitement de la fosse, la vidange est à prévoir dès que le niveau des boues dépasse le médian de la fosse ( en général tous les 3 à 5 ans). C’est ce que préconise SARP Habitat-Services en terme de vidange de fosse septique pour garantir un fonctionnement optimum sans rejets ni odeurs désagréables.

Parmi les autres étapes de l’entretien qui semblent indispensables de confier à une entreprise professionnelle, le nettoyage des filtres et vidanges du bac à graisse et le curage des canalisations sont les plus importantes pour une efficacité sur du long terme de la fosse.

Certains travaux peuvent être réalisés par les particuliers, avec précaution. Ainsi, le traitement de la zone d’épandage des eaux usées, au dessus des drains, doit être réalisé régulièrement. Les végétaux qui y poussent naturellement ne doivent pas avoir des racines trop importantes pour éviter qu’elles viennent boucher ou détruire ces drains indispensables. Idem pour le regard qui doit rester accessible facilement. En cas de doute, là encore, mieux vaut confier ce contrôle à une entreprise spécialisée, agréée et reconnue.

Respecter le fonctionnement de la fosse

Comme évoqué plus haut, une fosse ne devrait pas recevoir de produits chimiques risquant de détruire la vie bactériologique des bacs et filtres. De même, les maisons équipées de fosses ( et plus encore dans le cas des micro fosses), il est important de veiller à ne pas jeter d’éléments non biodégradables dans les canalisations ( pas de lingettes, pas de serviettes hygiéniques, pas d’huiles de cuisson…).

Sur le même principe, afin de préserver le bon fonctionnement mécanique, on veillera à ne pas recouvrir ou modifier les zones se trouvant au dessus de la fosse et des drains ( pas de jardins installés, pas de piscines, pas de terrasses aménagées et bien sûr pas de dalles…) Autant de gestes de bons sens qui vont prolonger la durée de vie de votre installation de traitement des eaux sales et faciliter son entretien régulier par des professionnels.