Comment éclairer une pièce aveugle ?

Fréquentes dans les espaces professionnels exigus, les pièces sans source de lumière naturelle existent aussi dans l’habitat privé.
Et il faut bien reconnaitre qu’il s’agit d’espace assez peu agréable à vivre.
Il existe aujourd’hui des solutions moins radicales que de casser un mur ou ouvrir un plafond, grâce a de nouvelles technologies d’éclairages et de ce que les peintres appelleraient du « trompe l’oeil ». Elles apportent une sensation incroyable de profondeur et d’ouverture, tout en répondant parfaitement aux différentes directives gouvernementales sur l’éclairage des lieux de travail.

Les LED pour une lumière « naturelle ».

Soyons bien clair avant toute chose, rien ne remplacera la lumière du soleil en plein jour. Mais certaines contraintes du bâtiment font que seule une source de lumière artificielle peut éclairer une pièce borgne. Mais plutôt que de passer la journée sous un lampadaire classique, il est possible de tromper partiellement le regard par l’apport d’une lumière douce dite « Day Light ». Il s’agit d’une combinaison de lumière LED, d’image  haute définition et de méthodes de pose afin de tromper le regard.

Plafond ou mur ?

La source de lumière peut venir des murs bien sûr, telle une fausse fenêtre ou d’un faux plafond led simulant parfaitement une ciel au soleil rayonnant.
Dans les 2 cas, l’idée est de recréer à l’intérieur de la pièce un éclairage semblable à celui d’une fin de journée. Une lumière pas trop vive donc voire même un peu froide mais parfaitement adaptée pour être accepter toute la journée.
Les ampoules LED sont appliquées a l’arrière de la photo choisie. Cette illustration est bien évidement d’un rendu impeccable.

Une fenêtre sur l’extérieur

Elle représente en général un paysage assez ouvert où le regard peut se perdre. On essayera d’introduire une notion d’horizon pour soulager le regard régulièrement et détendre un espace de travail par un simple coup d’oeil.
Enfin tout le secret de la réussite développer par les professionnels tient dans le découpage du cadre de l’image et son éclairage afin de créer les volumes qui rendront le trompe l’œil réellement troublant. Dans le jargon technique on parle de découpe binoculaire, permettant aux deux yeux une lecture parfaite du paysage proposé.

A ciel ouvert ou presque

Cette technique est donc assez facile à concevoir pour simuler une fenêtre ouverte sur un paysage agréable. Mais vous seriez aussi surpris par le rendu très impressionnant de ce nouveau type de faux plafond. Dans le cas d’un éclairage par le plafond, on utilise en général un faux plafond pour placer les LED et l’image, et une découpe particulière avec un cadre blanc servant à rehausser l’illustration, trompant l’oeil puis le cerveau pour créer cette impression de verrière très agréable et chaleureuse. Cette technique permet aussi de donner un sensation d’espace, même dans un pièce assez petite.
Ces faux plafonds lumineux, peu consommateurs en énergie, sont aussi réglables en intensité pour reproduire certains moments de la journée ou s’adapter aux besoins de la pièce.