Comment choisir un prêt personnel ?

A quelques jours de l’été, vous êtes face à un imprévu et vous allez avoir besoin d’un financement pour y répondre au plus vite. Car bien souvent, juste avant les vacances estivales prévues de longues dates, la trésorerie personnelle n’est pas capable de supporter une dépense supplémentaire pour des travaux à la maison. Il peut être intéressant de se pencher sur la solution du prêt personnel.

Qu’est-ce qu’un prêt personnel ?

Pour faire simple, un prêt personnel est un crédit à la consommation.
Comme tous les crédit à la conso, il permet de financer des projets de la vie courante ( hors achats immobiliers) remboursable mensuellement. Il n’est donc pas spécifiquement réservé à un type d’achat, il ne demande pas non plus de prouver un achat ou une utilisation des fonds.
Un prêt personnel permet donc d’emprunter assez facilement une somme pour parer une dépense imprévue  dans votre habitation comme le changement d’électroménagers ou dans le cadre d’un pret renovation pour des travaux ( un plafond des dépenses existe tout de même dans ce cadre là, au delà il faudra passer par un prêt spécifique).
La grosse différence avec un prêt spécifique est justement que vous n’aurez pas à justifier de sa consommation totale pour l’achat prévu.
Enfin, le prêt personnel est à durée fixe, il n’est donc pas renouvelable.

 

Bien choisir son prêt personnel

Close-up of two business people shaking hands while sitting at the working place.

Un prêt personnel est accordé par une banque ou un établissement de crédit.
Le taux de remboursement est fixé par l’organisme prêteur lors de sa proposition. Il est fixe et ne pourra plus évoluer pendant la durée du crédit ( sauf à votre demande pour remboursement anticipé ou variation des mensualités). Ce taux est bien souvent lié au montant emprunté.
Il est donc important de vérifier les différents taux pratiqués par les organismes sans oublier les conditions annexes, les éventuelles obligations d’assurances et les possibilités de modifications de votre part.

L’offre du prêteur doit obligatoirement comporter les informations écrites comme le montant prété, la durée du crédit, le montant des échéances, la somme finale réglée, le taux annuel effectif global du crédit ( le fameux TAEG), le montant des indemnités ou pénalités en cas de retard de paiement …

Sachez qu’il existe un délai de rétractation de 14 jours calendaires pour renoncer à votre crédit comme le stipule le site du service public ( voir ici). Ce n’est qu’après la signature de l’offre et le dépassement du délais de rétractation que les premiers remboursement peuvent être demandés, aucune somme ne doit être versée avant.
C’est donc un domaine très encadré pour éviter les abus ayant existé par le passé et lutter contre le sur-endettement.

Gardez bien à l’esprit que ce type de prêt personnel ne devrait être utilisé que pour répondre à un imprévu et pas pour une consommation de confort non prioritaire.